Savez-vous comment j’écris mes posts ?

Eh bien, j’allume mon ordi je me branche sur unblog et j’écris un titre… Ensuite c’est de l’improvisation totale… Quand je me retrouve seule par exemple quand j’ai une tonne de repassage à faire, je pense à des tas de truc… je suis dans mon petit monde (comme dit mon chéri !  ) et là je laisse vagabonder mon esprit et j’oublie tout mes soucis et souvent je trouve les inspirations de mes articles, oui bon… il m’arrive aussi de faire la même chose quand je fais une ballade, parce qu’il n’y pas que le repassage dans la vie… Mais malheureusement les tâches ménagères reviennent plus souvent que les ballades… Mais passons…
J’écris quand ma cervelle a bien bouillonné et souvent c’est l’effervescence là dedans ! Je sais aussi que j’ai un style que l’on peut qualifier de « spécial », mais c’est le mien et je ne veux surtout pas écrire pour m’ennuyer, je veux  continuer à écrire pour m’amuser… Et je vous jure que pour certains articles j’avais un large fou rire « intérieur » (‘faut quand même pas réveiller tout le monde dans la maison !).

Alors j’écris le titre et ensuite je développe l’idée, mais souvent le développement par en c…. et je suis parfois obligée de changer le titre. Mais je trouve qu’écrire comme ça c’est un bon exercice car je pense que je fais au moins des progrès en vitesse de frappe, et en vitesse d’écriture :-)  (j’ai toujours eu dans la tête d’écrire depuis que je sais tenir un crayon ou plutôt depuis que je sais lire mais avec un crayon j’avais la flemme car il y avait toujours des tonnes de ratures et ça devenait illisible).

Ce qui me gonflait  m’agaçait à l’école c’était de faire une introduction, un développement et une conclusion quand on faisait des dissertations ou un autre travail écrit  , car  comme j’écris à l’instinct et je pars dans tous les sens et ce n’est pas toujours facile à relire et à comprendre… Finalement, ce n’est pas si mal que ça de suivre un ordre logique et de respecter les règles… Alors  j’écris ce qui me passe par la tête et ensuite je remets un peu d’ordre, je corrige toutes mes fautes (ou presque) et j’essaye de mettre un peu de ponctuation.

En fait, j’écris le plus vite possible pour me vider l’esprit, pour ne rien oublier, comme si c’était vital que toutes ces pensées sortent de mon unique neurone ( :-) ) . Parfois aussi, je dois dire que certains de mes posts débutent par de la colère alors je vide cette colère dans l’article et ainsi elle perd de sa consistance et parfois se transforme en… humour (on aura tout vu !)

Mais y’a pas dire « o fé d’o ben cheu » (autrement dit « ça fait du bien ») et il n’y a pas de mal à se faire du bien non ?

Je ne sais pas si vous y comprendrez quelque chose mais bon…  je poste quand même. (J’ai l’impression de laisser une copie inachevée et que je vais me faire enguirlander par mon prof Sourire)